Céleste Sorel

2022

Traverser l’hiver

Solitude et de mélancolie sont des sentiments qui me deviennent familiers à l’arrivée de chaque hiver, une période qui me pousse à l’introspection et au repos, que j’essaie d’apprivoiser avec poésie et lâcher prise. Chaque année je redécouvre cette phase, ses couleurs froides et pâles, la pureté des paysages; l’hiver a toujours été pour moi une parenthèse de vie, comme si l’on me forçait à vivre moins intensément, à m’anesthésier.

Le rythme sociétal nous demande de tout continuer sans respecter la notion de cycle, d’où l’impression de lutter : vie sociale, travail, études, le terme «dépression hivernale» nait de ce ralentissement de l’organisme par l’amoindrissement du soleil et le froid qui nous rouille. La faune et la flore laissent alors place au silence et même dans nos vies citadines on se laisse prendre par cette fatalité biologique, il faut alors s’armer de patience

et réunir les ressources nécessaires pour traverser ces semaines jusqu’au nouveau cycle attendu : l’épanouissement.

Cette série raconte cette bulle temporelle, les instants de silence et de réflexion.

221_SOREL_vignette01
221_SOREL_vignette02
221_SOREL_vignette03
221_SOREL_vignette04
221_SOREL_vignette05
221_SOREL_vignette06